La reproduction du hérisson

La saison des amours a lieu d’avril à août. Une hérissonne peut mettre bas jusqu’à 2 fois par année et peut avoir entre 1 et 7 petits.

Le souci est qu’avec les saisons qui restent douces de plus en plus tard, il peut arriver que des bébés naissent encore jusqu’à fin octobre, ce qui les condamne automatiquement pour l’hiver, car ils ne seront pas assez grands pour pouvoir hiberner. Le poids minium pour hiberner sans danger en hiver est de 700 gr. Par ailleurs, les mamans abandonnent souvent leurs petits pour aller hiberner et sauver leur propre vie.

Gestation

Après une période de gestation de 35 jours, en moyenne quatre petits naissent. Les yeux et les oreilles sont fermés à la naissance des bébés tout nu de 12 à 25 grammes, mais ils ont déjà environ 100 épines toutes blanches.

Naissance

À l’âge de 14 jours, les yeux et les oreilles commencent à s’ouvrir. Après trois semaines, les dents sortent. Les hérissonnes soignent leurs petits pendant 42 jours, pendant la journée, car elles vont chercher de la nourriture la nuit.

4 jeunes de 3 semaines environ qui apprennent à manger tout seuls, du lait préparer spécialement pour eux. Jamais donner de lait de vache pour les animaux sauvages.

À l’âge de 25 jours, les choupissons* quittent le nid pour la première fois et font de petits voyages, commençant à manger des aliments solides. Ils n’accompagnent pas leur mère en quête de nourriture.

À 6 semaines, les choupissons sont autonomes et se dissipent progressivement. Les mâles n’ont rien à voir avec l’éducation des jeunes.

 La mortalité des choupissons est très élevée. Les dangers d’origine humaine augmentent en outre leur taux de mortalité.

Adulte

Les hérissons peuvent atteindre l’âge de 6 ans environ. Cependant, l’espérance de vie moyenne n’est que d’environs 3 ans.

Le plus grand prédateur demeure l’homme : empoisonnement, trafic routier, empalement par une fourche, scalpé par une tondeuse ou une débroussailleuse, coincé dans les filets de vignes et les grillages, noyé dans les piscines ou les bassins, brûlé par les feux sont, entre autres, des morts possibles.

*Depuis quelques années, le petit du hérisson est aussi appelé “choupisson”.